Fiscal

Bonne nouvelle : le certificat de conformité ne sera pas exigé pour les logiciels de comptabilité ou de facturation

Ajouter aux favoris

Face à l’inquiétude exprimée par les entreprises quant à la mise en œuvre au 1er janvier prochain d’un dispositif de la loi de finances pour 2016 visant l’usage de logiciels de caisse, de comptabilité et de gestion certifiés, le nouveau Ministre de l'action et des Comptes publics Gérald DARMANIN a décidé de le recentrer et de le simplifier.

Ce nouveau dispositif prévoit en effet que toute entreprise qui enregistre les règlements de ses clients au moyen d'un logiciel de comptabilité ou de gestion ou d'un système de caisse, devra désormais utiliser un logiciel ou un système satisfaisant à des conditions d'inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d'archivage, caractéristiques qui devront être prouvées par la possession d'un certificat de conformité délivré par l'éditeur de chaque logiciel utilisé.

De plus, des agents du fisc pourront effectuer des contrôles inopinés au sein des entreprises afin de vérifier qu'elles sont en possession de ce certificat de conformité. A défaut de pouvoir le présenter, une amende de 7.500 € leur sera infligée !

Assouplissements

Face à la bronca de bon nombre d'entreprises, notamment les plus petites d'entre elles, le nouveau ministre de l'action et des comptes publics fait savoir que les logiciels de comptabilité et les logiciels de gestion (devis, factures, commandes, bons de livraison, suivi des achats et des stocks, suivi du chiffre d'affaires, etc.) ne seront plus concerrnés par cette obligation.

Cette modification fera l’objet de mesures législatives d’ici la fin d’année, pour une entrée en vigueur du dispositif comme prévu au 1er janvier 2018.

Par contre, attention : les logiciels et systèmes de caisse, principaux vecteurs des fraudes constatées à la TVA, restent concernés. Sont notamment dans le collimateur de l'Administration fiscale les logiciels qui permettent d'effacer des recettes enregistrées. Les entreprises qui n'auraient pas encore effectué cette mise en conformité ont six mois pour y veiller.

Source : communiqué du 15 juin 2017.

Fiscal

Voici les taux de change à utiliser pour la conversion des factures reçues en juin 2016 et pour la DEB ou pour la Déclaration Européenne de Services à déposer en juillet.

Lire la suite
Fiscal

Attention : des agents du fisc pourront bientôt effectuer des contrôles inopinés au sein des entreprises afin de vérifier qu'elles sont en possession du certificat de conformité de leurs logiciels (comptabilité, facturation, etc) ou de leur système de caisse. A défaut de pouvoir présenter ce document, une amende de 7.500 € leur sera illico infligée ! Et vous, êtes-vous en règle ?

Lire la suite
Fiscal

Sur simple demande de l'Administration, les entreprises sont désormais tenues (sous peine d'une amende de 5.000 €) de lui transmettre une copie de leur comptabilité informatisée. Cette nouvelle forme de contrôle fiscal, appelée "examen de comptabilité", a été instituée par la récente loi de finances rectificative pour 2016.

Lire la suite