L’acquisition d’un véhicule électrique ou fonctionnant au GPL n’ouvre plus droit à un amortissement sur 12 mois

Ajouter aux favoris

Afin d’encourager les entreprises à lutter contre les pollutions, la loi de finances pour 1992, puis celles de 1996 et de 1999, avaient institué un système d’amortissement sur 12 mois du coût des véhicules électriques et de leurs accumulateurs, ainsi que de celui-ci des véhicules qui fonctionnaient au GPL, par construction ou par suite d’une transformation.

Mais ces dispositifs, codifiés aux articles 39 AC, 39 AD, 39 AE et 39 AF du Code Général des Impôts, ne devaient s’appliquer que pour les véhicules acquis à l’état neuf avant le 1er janvier 2010. Cette date n’ayant pas été modifiée par les dernières lois de finances, ce système d’amortissement sur 12 mois n’est donc plus applicable aux véhicules acquis ou transformés depuis le 1er janvier dernier.


Fiscal

Nouveaux plafonds d'amortissement, déduction partielle de la TVA sur l'essence, nouveaux cas d'exonération de TVS, telles sont les trois nouveautés qui concernent les voitures de sociétés à partir de cette année.

Lire la suite
Fiscal

L'amortissement d'une voiture de société, lorsqu'il s'agit d'une voiture de tourisme, n'est déductible que dans la limite de certains plafonds. Ceux-ci vont être modifiés à partir du 1er janvier prochain.

Lire la suite
Social

Depuis le 1er janvier 2017, les employeurs sont tenus de révéler l'identité des salariés auteurs d'une infraction au code de la route avec une voiture de société. Un décret vient de sérieusement augmenter la liste des infractions concernées

Lire la suite