Votre statut

Gérant majoritaire : quand et comment votre cotisation vieillesse va-t-elle augmenter ?

Ajouter aux favoris

Conséquence du retour partiel de la retraite à 60 ans pour les longues carrières, les cotisations vieillesse vont augmenter à compter du 1er novembre prochain. Le RSI vient de préciser comment cette augmentation va s'appliquer pour les non salariés.

Alors qu'il s'élève actuellement à 16,65 %, le taux de la cotisation d'assurance vieillesse de base, tant pour les salariés que les non salariés, va augmenter de façon progressive durant les quatre années à venir. Il va ainsi passer à :

  • 16,85 % à partir du 1er novembre 2012 et durant toute l'année 2013 ;
  • 16,95 % à partir du 1er janvier 2014 ;
  • 17,05 % à partir du 1er janvier 2015 ;
  • 17,15 % à partir du 1er janvier 2016.

Pour les salariés, ces augmentations s'appliqueront très exactement selon ce calendrier. Pour les non salariés en revanche, des modalités particulières sont prévues.

Modalités particulières pour les non salariés

Le RSI précise qu'il n'y aura pas de remise en cause de l'appel provisionnel de l'année 2012. Vos appels de cotisations actuels vont donc rester inchangés jusqu'à la fin de l'année.

Par contre, la cotisation définitive de cette année 2012 (qui sera réclamée en 2013) sera calculée au taux moyen de 16,68 %, lequel correspond à 16,65 % sur 10 mois et 16,85 % sur deux mois.

Ce taux moyen sera appliqué quelle que soit la durée d'activité au cours de l'année 2012. Toutefois, les assurés qui se sont radiés avant le 1er novembre 2012 se verront appliquer le taux de 16,65 % pour la régularisation définitive de leurs cotisations.

Le taux de 16,85 % sera quant à lui appliqué dès l'appel provisionnel de 2013, celui de 16,95 % dès l'appel provisionnel de 2014 et ainsi de suite.

Source : Circulaire RSI n° 2012-011 du 12 juillet 2012.

Sur le même thème, lire également :

 


Fiscal

Attention : bien qu'attrayant par sa simplicité apparente, le prélèvement forfaitaire unique de 30 % pourrait s'avérer trompeur et entraîner au contraire une surimposition pour bon nombre de contribuables, en particulier s'ils sont associés au sein d'une SARL.

Lire la suite
Votre statut

Appelé à disparaître à partir du 1er janvier prochain, le RSI fait le point, au travers d'un document questions-réponses, sur les conséquences immédiates de cette disparition pour ses assurés, tant au niveau du paiement des cotisations que du versement des prestations.

Lire la suite
Votre statut

En effet, même s'il relève du régime des non-salariés, le gérant majoritaire d'une SARL n’exerce pas pour autant une activité indépendante...

Lire la suite