Fiscal

Échéance : n'oubliez pas la C3S !

Ajouter aux favoris

C'est au plus tard pour le 15 mai prochain que la Contribution Sociale de Solidarité des Sociétés (C3S), ainsi que sa contribution additionnelle, doivent être versées par les sociétés concernées (SARL,  EURL ou SELARL).

Sociétés concernées

La Contribution Sociale de Solidarité des Sociétés (C3S) est due par toutes les sociétés (SARL, EURL et SELARL notamment) qui réalisent un chiffre d'affaires annuel hors taxes d'au moins 760.000 €. Elle est destinée à financer le régime de protection sociale des travailleurs non salariés et non agricoles (artisans, commerçants, etc.). La contribution additionnelle, prélevée en complément, contribue au financement de l'assurance maladie des salariés.

Nota : Le chiffre d'affaires HT à retenir est le dernier qui a été déclaré à l'administration fiscale. En revanche, les sociétés qui n'atteignent pas le seuil de 760.000 € n'ont aucune déclaration à effectuer au titre de la C3S

Montant à payer

Le taux des contributions est de 0,16 % du chiffre d'affaires, dont : 

  • 0,13 % au titre de la C3S proprement dite ;
  • 0,03 % pour la contribution additionnelle.

Néanmoins, bénéficient d'un taux réduit à 3,08 % de leur marge brute (somme des salaires, impôts, dotations, etc.), les entreprises de commerce international et intracommunautaire :

  • dont plus de la moitié des achats ou des ventes est réalisée hors de France,
  • dont la marge brute est de 4 % maximum du chiffre d'affaires hors taxes.

Comment déclarer et payer

La déclaration et le paiement de la C3S et de sa contribution additionnelle se font obligatoirement par internet, à partir du site net-entreprises et ce au plus tard pour le 15 mai.

Le non-respect de cette obligation de déclaration en ligne est sanctionnée d'une majoration de 0,2 %. Par ailleurs, en cas de retard de paiement ou de déclaration, l'entreprise doit payer une majoration de 10 %, et aucune remise gracieuse ne peut être accordée.
Source : Articles L651-1 à L651-9, D651-2 et suivants, L245-13 du Code de la Sécurité sociale.

 


Fiscal

Sur simple demande de l'Administration, les entreprises sont désormais tenues (sous peine d'une amende de 5.000 €) de lui transmettre une copie de leur comptabilité informatisée. Cette nouvelle forme de contrôle fiscal, appelée "examen de comptabilité", a été instituée par la récente loi de finances rectificative pour 2016.

Lire la suite
Fiscal

Les sociétés situées dans certaines zones urbaines en difficulté peuvent, sous conditions, bénéficier d'une exonération temporaire de cotisation foncière des entreprises (CFE). Celle-ci ne s'applique toutefois que dans la limite d'un plafond qui vient d'être revalorisé.

Lire la suite
Fiscal

La taxe qui, en Ile-de-France, frappe les bureaux ou les locaux commerciaux, ainsi que les surfaces de stationnement ou de stockage, doit être versée avant le 1er mars prochain. Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, non seulement elle est augmentée cette année d'une surtaxe sur les parkings, mais en plus elle n'est plus déductible...

Lire la suite