Contrôle URSSAF : prévenir plutôt que souffrir... grâce à la procédure du rescrit social

Ajouter aux favoris

Evaluation des avantages en nature ou des indemnités pour frais, exonérations de charges dans les ZRR ou les ZFU, réduction Fillon, etc., voici autant de dispositifs des plus complexes et qui génèrent de nombreux redressements lors des contrôles.

Mais saviez-vous que, si vous avez le moindre doute, l’URSSAF se tient à votre disposition pour vous confirmer par écrit si, oui ou non, vous avez droit à telle ou telle mesure ou si vous appliquez correctement tel ou tel point de la législation sociale ?

Ce service est appelé le rescrit social. Non seulement il vous permet d’obtenir une réponse aux questions que vous vous posez sur l’application, dans votre cas précis, des points de législation évoqués ci-dessus, mais aussi de bénéficier d’une certaine sécurité dans la mesure où il s’agit d’une réponse écrite qui engage l’Urssaf et qui lui est opposable en cas de contrôle.

Il vous suffit d’adresser votre demande par lettre recommandée avec AR au centre URSSAF dont votre société relève. Celui-ci tient également à votre disposition des questionnaires pour vous aider à formuler votre demande. Ceux-ci sont disponibles à l’accueil de votre organisme.

Par contre, attention, vous ne pouvez plus formuler de demande de rescrit lorsqu’un contrôle a commencé, c’est-à-dire à partir du moment où vous avez reçu l’avis de passage du contrôleur.

Fiches pratiques
Modèles de docs

SARL-info ®

Renseignements juridiques illimités par nos experts au téléphone.

En savoir plus 

Agenda

Votre agenda personnalisé avec alertes

en savoir

Social

Comme chaque année à la même époque, l'URSSAF vient de publier le bilan des quelque 216.000 contrôles qu'elle a effectués l'année passée. Résultat : deux entreprises sur trois en infraction, 1,3 milliard d'euros récupérés, et quatre principaux motifs de redressement...

Lire la suite
Votre statut

C'est désormais officiel : à partir du 1er janvier 2018, le régime social des indépendants sera fondu dans le régime général des salariés.

Lire la suite
Social

Lorsqu'une entreprise recourt aux services d'un auto-entrepreneur, l'URSSAF reste libre de décider, dès lors que l'un des indices ci-dessous apparaît,  que cet auto-entrepreneur est en fait un salarié déguisé de votre entreprise, et que le contrat passé avec lui doit être requalifié en contrat de travail.

Lire la suite