Votre statut

Quitter le RSI ou la Sécu serait désormais passible de 6 mois de prison et/ou de 15.000 € d'amende !

Ajouter aux favoris

Les députés ont adopté, dans le cadre du PLFSS 2015, un amendement renforçant les sanctions à l'encontre des personnes qui refusent de s'affilier à un régime de sécurité sociale, ainsi qu'à l'encontre de celles qui les y incitent.

Dissuasion

« Toute personne qui refuse délibérément de s’affilier ou qui persiste à ne pas engager les démarches en vue de son affiliation obligatoire à un régime de sécurité sociale, en méconnaissance des prescriptions de la législation en matière de sécurité sociale, est punie d’un emprisonnement de six mois et d’une amende de 15 000 € ou seulement de l’une de ces deux peines. »

Tel est le texte exact de l'alinéa que les députés viennent d'ajouter, avec l'appui du gouvernement, à l'article L.114-18 du code de la Sécurité sociale.

De nouvelles santions qui, selon les auteurs de cet amendement (Groupe des radicaux de gauche), s'ajoutent à celles, civiles et pénales, qui existent déjà contre les cotisants contestataires, mais qui se veulent encore plus dissuasives face aux mouvements qui incitent de plus en plus d’assurés à se désaffilier.

Néanmoins, tout en rappelant qu'en France, "la Sécurité sociale est un engagement qu'il appartient à chacun de respecter", la Ministre des affaires sociales a tenu à rassurer : "ces sanctions ne seront pas automatiques : une procédure judiciaire sera mise en oeuvre et, à ce titre, le principe du contradictoire sera évidemment respecté."

Merci tout de même...

Par ailleurs, toujours des mêmes auteurs, un autre amendement durcit également les sanctions pénales déjà encourues par les personnes qui incitent à refuser de s'affilier à un organisme de sécurité sociale ou de payer les cotisations dues.

Ces sanctions seraient en effet portées à 2 ans d'emprisonnement et/ou 30.000 € d'amende, au lieu de 6 mois et/ou 15.000 € actuellement.

Si elles sont définitivement adoptées par le Sénat, ces nouvelles dispositions entreront en vigueur à partir du 1er janvier prochain.

Source : article 65 du PLFSS 2015.

Votre statut

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017 a été définitivement adopté par le Parlement. Plusieurs mesures concernent les Gérants qui relèvent du RSI, ainsi que les Gérants majoritaires qui exercent dans les DOM.

Lire la suite
Votre statut

Saisie pour donner son avis à ce sujet , la cour de cassation vient de faire connaître sa position.

Lire la suite
Votre statut

Depuis son extension en 2013 aux Gérants majoritaires de SARL et à leur conjoint, l'assujettissement des dividendes au RSI a suscité bon nombre de questions, y compris de la part de parlementaires. Mais force est de constater que le ministère des finances reste totalement muet (ou fait la sourde oreille...) face à ces interrogations pourtant justifiées. Quelques exemples...

Lire la suite