Combien gagnent les Gérants majoritaires de SARL ?

  • Article publié le 8 nov. 2017

L'INSEE vient de publier une étude sur les revenus des non-salariés en France. Cette étude est d'autant plus intéressante qu'elle distingue, parmi eux, le cas des Gérants majoritaires de SARL et d'EURL.

3.400 € nets par mois !

C'est ce que gagnent en moyenne, selon cette étude, les Gérants majoritaires de SARL et d'EURL qui perçoivent une rémunération.

Ce revenu de 3.400 € est légèrement inférieur au revenu moyen de tous les non-salariés (3.610 € par mois) hors revenus nuls et auto-entrepreneurs. Il est également nettement inférieur (- 34 %) à celui des membres des professions libérales (5.140 € par mois), mais il est par contre nettement supérieur (+ 47 %) à celui des entrepreneurs individuels artisans ou commerçants (2.310 € par mois).

Nota : le revenu en question s'entend de celui qui a été déclaré sur la DSI de 2015, dividendes inclus, après déduction des cotisations sociales payées dans l'année, mais avant déduction de la CSG/CRDS.

De fortes disparités selon le secteur d'activité

Si ce revenu moyen est loin de refléter le vôtre, ne vous en étonnez pas. Comme le montre le tableau ci-dessous, ce revenu moyen varie considérablement – de 1 à 4 !  en fonction du secteur d'activité.

Revenu d'activité mensuel moyen des Gérants majoritaires à revenu non nul selon le secteur d'activité

Secteur d'activité Revenu moyen
mensuel
Industrie (hors artisanat commercial) 3 790 €
Construction 2 980 €
Commerce et artisanat commercial 3 210 €
Transports 2 890 €
Services aux entreprises et services mixtes 4 610 €
Services aux particuliers (hors santé) 2 110 €
Santé humaine et action sociale 8 080 €
Secteur indéterminé 3 290 €
Tous secteurs confondus 3 400 €

De fortes disparités également selon les départements

D'une façon plus générale, cette étude révèle aussi que le revenu moyen des non-salariés, toutes catégories confondues cette fois-ci, et auto-entrepreneurs inclus, est généralement plus élevé dans les départements du nord que ceux du sud.

Ainsi, alors que ce revenu moyen national s'élève à 2.510 €, il dépasse les 2.800 € dans le Nord, le Pas-de-Calais et la Seine-Maritime, tandis qu'il reste inférieur à 2.000 € par mois (soit 20 % de moins que la moyenne nationale) dans les Hautes-Alpes, les Alpes-de-Haute-Provence, la Dordogne, le Lot ou encore l'Ariège.

Cependant, c'est souvent la présence importante d'auto-entrepreneurs – lesquels ne retirent en moyenne que 410 € par mois de leur activité – qui tend à abaisser le revenu moyen d'un département.

C'est flagrant notamment en Corse, dans l'Aude, l'Ariège et le Vaucluse où la proportion d'auto-entrepreneurs parmi les non salariés est de 4 à 7 points supérieure à celle de la moyenne nationale (28 %).

10 % des non-salariés ne gagnent rien

Enfin, l'étude révèle également que 10 % des non-salariés (autres que les auto-entrepreneurs) déclarent un revenu nul : ils n'ont dégagé aucun bénéfice ou ne se sont pas versé de rémunération.

Mais là encore, il existe d'importantes disparités selon les départements : ils sont par exemple moins de 7 % dans le Maine-et-Loire, où le revenu moyen des non-salariés est relativement élevé, tandis qu'ils sont 15 % à Paris, 17 % en Guadeloupe et 21 % en Martinique.

Source : INSEE Première, n° 1672, novembre 2017.