Social

Commerces de détail du bricolage : ce que dit le décret autorisant l'ouverture le dimanche

Ajouter aux favoris

Par un décret publié au J.O. du 31 décembre, les commerces de détail du bricolage sont provisoirement autorisés à déroger à la règle du repos dominical. Voici les activités concernées :

Selon le Code du travail, certains établissements dont le fonctionnement ou l'ouverture est rendu nécessaire par les contraintes de la production, de l'activité ou les besoins du public, peuvent être autorisés par décret à déroger à la règle du repos dominical en attribuant le repos hebdomadaire par roulement.

Il en était déjà ainsi, notamment, pour les commerces suivants :

  • Commerces de détail de l'ameublement
  • Débits de tabac
  • Postes de distribution de carburants pour automobiles
  • Commerces de la poissonnerie
  • Commerces en gros des fleurs naturelles

Extension au commerces de détail du bricolage

Désormais, il en est ainsi également pour les commerces de détail du bricolage, c'est-à-dire, selon le décret, les établissements de vente au détail qui font commerce à titre principal de :

  • matériaux et matériels de bricolage ;
  • quincaillerie ;
  • peintures-émaux-vernis ;
  • verre plat ;
  • matériaux de construction.

Cette dérogation est prévue jusqu'au 1er juillet 2015, dans l'attente du vote d'un nouveau cadre législatif en matière d'exceptions au repos dominical dans les commerces.

Source : Décret n° 2013-1306 du 30 décembre 2013 (J.O. du 31).

Social

Les 243 conventions collectives qui existent actuellement sont bien sûr disponibles en ligne. Cependant, le code du travail n'en prévoit pas moins que toute entreprise qui emploie un ou plusieurs salariés doit tenir à leur disposition, sur le lieu de travail, un exemplaire à jour de la convention collective applicable.

Lire la suite
Social

Le service en ligne du compte personnel d’activité (CPA) a été officiellement lancé par le Gouvernement la semaine dernière. Si le CPA s’adresse principalement aux salariés, il est principalement alimenté par les employeurs.

Lire la suite
Social

Depuis le 1er janvier 2017, les employeurs sont tenus de révéler l'identité des salariés auteurs d'une infraction au code de la route avec une voiture de société. Un décret vient de sérieusement augmenter la liste des infractions concernées

Lire la suite