Juridique

Même dans une SARL formée entre deux conjoints, la rémunération du Gérant doit être fixée en assemblée

Ajouter aux favoris

Quand bien même le conjoint Gérant est considéré comme détenant 100 % des parts, il ne peut pas pour autant décider seul du montant de sa rémunération.

C'est ce que vient de rappeler la Cour de cassation, dans une affaire où, il est vrai, le contexte était un peu particulier...

L'affaire

Deux conjoints titulaires de 100 % des parts d'une SARL décident de céder leur société.

Le changement de propriétaire doit devenir effectif à la fin de l'exercice en cours, et l'acte de cession prévoit expressément que les bénéfices réalisés au cours de cet exercice, non encore connu à la signature de l'acte, seront acquis au nouveau propriétaire, lequel accepte en contrepartie que le prix des parts rachetées soit relevé en conséquence.

Mais le problème toutefois, c'est qu'en plus de sa rémunération habituelle, le Gérant s'est versé avant la clôture de l'exercice une « prime d'intéressement » représentant 30 % du résultat.

Cette prime ayant pour effet de réduire les bénéfices qui devaient lui revenir, le nouveau propriétaire s'estime lésé. Il poursuit donc les vendeurs en justice afin d'obtenir la restitution des sommes correspondantes, arguant par ailleurs du fait que le versement de cette prime n'avait pas été décidé par une décision collective des associés.

Les tribunaux

Contre toute attente, les juges de la Cour d'Appel rejettent sa demande au motif que, les deux conjoints étant les seuls associés de la société cédée, il était sans intérêt de s'attacher à déterminer si les prélèvements critiqués avaient été ou non autorisés par l'assemblée générale.

Mais les juges de la Cour de cassation ont bien vite annulé ce jugement.

Selon eux en effet, les modalités et le montant de la rémunération du Gérant d'une SARL doivent bel et bien être décidés par les statuts ou, à défaut, par l'assemblée des associés. Le fait que les bénéficiaires des sommes versées représentent 100% des parts n'autorise nullement à déroger à cette règle.

Source : Cour de cassation chambre commerciale ; Audience publique du mardi 25 septembre 2012 ; N° de pourvoi: 11-22754.

Sur le même thème, lire également :

 

 


 

Fiches pratiques
Modèles de docs

SARL-info ®

Renseignements juridiques illimités par nos experts au téléphone.

En savoir plus 

Agenda

Votre agenda personnalisé avec alertes

en savoir

Votre statut

A l'approche de cette fin d'année, voici un nouveau dossier de la rédaction qui, nous l'espérons, va vous aider à passer de très joyeuses fêtes !

Lire la suite
Fiscal

C'est confirmé : si la réforme va à son terme, le prélèvement de l'impôt à la source entrera en vigueur le 1er janvier 2018 et l'année prochaine sera une année blanche. Toutefois, elle ne sera peut-être pas si blanche que cela pour ce qui concerne les dividendes et les revenus des dirigeants.

Lire la suite
Fiscal

Que votre société relève de l'impôt sur les sociétés ou de l'impôt sur le revenu, qu'il s'agisse d'une SARL ou d'une EURL, et quel que soit son chiffre d'affaires, vous êtes désormais tenu(e), à partir de cette année, de déposer votre liasse fiscale par Internet.

Lire la suite