Votre statut

Baisse de l'impôt sur le revenu : les gagnants

Ajouter aux favoris

Selon les chiffres du Gouvernement, plus de 5 millions de ménages devraient bénéficier d’une baisse de leur impôt sur le revenu en 2017, qu'ils soient salariés ou non salariés.

Cette nouvelle mesure sera inscrite dans le projet de loi de finances pour 2017. Elle prendra la forme d’une réduction d’impôt de 20 % sous condition de revenu.

Ainsi, elle concernera tous les célibataires, divorcés et veufs ayant un salaire inférieur à 1.700 € net par mois, ce seuil étant porté à 3.400 € pour les couples et majoré en fonction des charges de famille. Un lissage entre 1.700 € et 1.900 € net par mois permettra d’éviter tout effet de seuil.

Exemples :

  • pour un célibataire sans enfant dont le revenu mensuel net est de 1.700 € et l'impôt 2016 de 956 €, l'impôt 2017 serait de 765 €, soit une baisse de 191 €.
  • pour un couple sans enfant dont le revenu mensuel net est de 3.400 € et l'impôt 2016 de 2.324 €, l'impôt 2017 serait de 1.859 €, soit une baisse de 465 € ;
  • pour un couple avec 2 enfants dont le revenu mensuel net est de 4.100 € et l'impôt 2016 de 1.799 €, l'impôt 2017 serait de 1.439 €, soit une baisse de 360 €.

Services à la personne

Par ailleurs, les contribuables qui ont recours à des services à la personne ou qui emploient un salarié à domicile sont susceptibles actuellement de bénéficier d'une réduction d'impôt.

Mais les personnes non actives, en particulier les retraités ou certaines personnes handicapées, ne bénéficient d’aucun avantage s’ils ne payent pas d’impôt.

Le gouvernement a donc décidé de transformer l’avantage fiscal pour les dépenses de services à domicile exposées à compter de 2017 en crédit d’impôt pour l’ensemble des ménages. En d'autres termes, lorsque le montant du crédit d'impôt sera supérieur à l'impôt dû, il sera remboursé.

Source : projet de loi de finances pour 2017..

Lire la suite

Lire la suite
Fiscal

Ce mardi 7 juin constitue l'ultime date limite pour les déclarants des départements 50 à 976. Rémunérations, avantages en nature, dividendes, intérêts, cessions de parts... pour savoir comment ces revenus doivent être déclarés, ne cherchez plus : voici un tour d'horizon complet de leur mode de déclaration selon que vous êtes gérant ou associé, et selon que votre société est assujettie à l'I.S. ou à l'I.R.

Lire la suite