Le temps de retard ou d’absence d’un salarié provoqué par une grève des transports doit-il être rémunéré ?

  • Contenu vérifié le 4 déc. 2019

Réponse : non. Sauf dans des cas bien précis visés par le code du travail, l’employeur n’est pas tenu de rémunérer le temps de retard ou d'absence d’un salarié. Mais dans ce cas, la retenue sur le salaire doit être strictement proportionnelle à la durée de l'absence.

Toutefois, attention : dans ce domaine, la convention collective peut prévoir des dispositions plus favorables au salarié. Dans ce cas, ce sont celles-ci qui s’appliquent. Ne manquez donc pas de vous y reporter le cas échéant.

Par ailleurs, il peut aussi être proposé au salarié, en lieu et place d’une retenue sur salaire, de récupérer les heures de travail perdues :

  • soit en effectuant les heures d'absence à un autre moment de la semaine ;
  • soit en posant un jour de congés payés ou de réduction du temps de travail (RTT).