Social

Le licenciement amiable désormais plus cher pour l'employeur

Ajouter aux favoris

A partir du 1er janvier prochain, l'employeur qui conclura un licenciement amiable avec un salarié, devra payer le Forfait social de 20 % sur la part de l'indemnité exonérée de cotisations sociales.

Cette nouvelle taxation vient d'être instituée par la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013.

Elle s'applique uniquement en cas de licenciement amiable, et non en cas de licenciement « classique ».

Pour le ministre du budget « cette mesure permettra de limiter les cas où la rupture conventionnelle est un artifice pour masquer un licenciement ».

Rappels relatifs au licenciement amiable

La rupture conventionnelle du contrat de travail, dite aussi licenciement amiable, est une procédure relativement simplifiée qui permet à un employeur et à un salarié de rompre d'un commun accord le contrat qui les lie.

Il ne s'agit donc pas à proprement parler d'un licenciement, mais le salarié doit néanmoins recevoir dans tous les cas une indemnité de rupture qui ne peut être inférieure à l'indemnité légale ou conventionnelle de licenciement. En outre, il a droit, le cas échéant, à l'assurance chômage.

Pour plus d'infos à ce sujet, voir notre dossier en ligne Comment procéder à un licenciement amiable.

Une nouvelle cotisation à la charge de l'employeur

Cette indemnité de rupture spécifique est généralement exonérée de cotisations sociales dans la limite de deux fois le plafond annuel de la Sécurité sociale, ainsi que de CSG dans la limite de l'indemnité conventionnelle de licenciement (Pour plus d'infos à cet égard, voir notre fiche pratique Le régime social et fiscal de l'indemnité de rupture conventionnelle).

Selon les statistiques publiées par le ministère du Travail, plus d'un million de rupture conventionnelle ont été homologuées par l'administration entre août 2008, leur mois d'entrée en vigueur, et octobre dernier.

Cependant, on pourrait bien assister désormais à un renversement de tendance. Car à partir du 1er janvier prochain en effet, l'employeur devra s'acquitter du Forfait social au taux de 20 % sur la part de l'indemnité exonérée de cotisations, et ceci dès le premier euro.

Une nouvelle disposition particulièrement dissuasive, notamment lorsque le salarié bénéficie d'une certaine ancienneté au sein de l'entreprise.

Source : article 21 de la Loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013.

Sur le même thème, lire également :


Votre statut

C'est confirmé : contrairement à leurs homologues non salariés et aux fonctionnaires, les mandataires sociaux qui relèvent du régime des salariés (Gérants minoritaires ou égalitaires de SARL, présidents de SAS ou de SASU) ne bénéficieront d'aucune compensation à la hausse de la CSG du 1er janvier prochain.

Lire la suite
Social

Compte tenu de l'entrée en vigueur de la nouvelle convention d'assurance chômage, plusieurs changements interviennent sur les bulletins de paye des salariés à partir de ce mois d'octobre 2017.

Lire la suite
Social

Compte tenu des dispositions des ordonnances Macron du 22 septembre dernier, voici les situations dans lesquelles un licenciement peut désormais être qualifié de licenciement pour motif économique.

Lire la suite