Social

Janvier 2016 : Mensualisation des cotisations de retraite complémentaire

Ajouter aux favoris

À partir de janvier 2016, le versement des cotisations de retraite complémentaire deviendra mensuel pour toutes les entreprises de plus de 9 salariés.

Actuellement, les employeurs versent leurs cotisations de retraite complémentaire chaque trimestre.

À partir du 1er janvier prochain, le paiement mensuel deviendra obligatoire pour toutes les entreprises comptant plus de 9 salariés au 31 décembre 2015 (ainsi que celles d'un effectif inférieur déjà mensualisées auprès de l'Urssaf).

Si l’entreprise possède plusieurs établissements, ce sont les effectifs de l’entreprise (Siren) qui sont comptés. Ils sont calculés selon les mêmes règles que celles appliquées par les URSSAF.

Concrètement, pour les cotisations du dernier trimestre 2015 prélevées sur les salaires d'octobre, novembre et décembre, rien ne change : la date limite de règlement est fixée à fin janvier 2016.

À partir de l'échéance de février 2016, le rythme devient mensuel et les cotisations devront être réglées au plus tard, le 25 de chaque mois.

Les entreprises de moins de dix salariés continueront quant à elles à verser leurs cotisations de retraite complémentaire chaque trimestre sauf si elles sont déjà mensualisées auprès des Urssaf.

Source : Agirc-Arrco

Social

Lorsqu'une entreprise recourt aux services d'un auto-entrepreneur, l'URSSAF reste libre de décider, dès lors que l'un des indices ci-dessous apparaît,  que cet auto-entrepreneur est en fait un salarié déguisé de votre entreprise, et que le contrat passé avec lui doit être requalifié en contrat de travail.

Lire la suite
Aides

Ces deux aides devaient prendre fin le 31 décembre 2016. Mais finalement, l'aide à l'embauche en faveur des petites entreprises, qui s'applique également en cas d'embauche du premier salarié, est prolongée jusqu'au 30 juin 2017. Rappel des avantages de cette aide et des conditions pour en bénéficier.

Lire la suite
Social

C'est officiel, le SMIC augmente de 0,93 % à compter du 1er janvier 2017, sans bénéficier d'aucun coup de pouce de l'Etat. Le plafond de la Sécurité sociale progresse quant à lui de 1,6 %.

Lire la suite