Social

Apprentis : une période d'essai plus longue

Ajouter aux favoris

Alors que, jusqu'ici, un contrat d'apprentissage pouvait être rompu librement par l'employeur ou l'apprenti durant les deux premiers mois, ces dispositions viennent d'être modifiées.

Désormais en effet, un contrat d'apprentissage peut être rompu, non plus au cours des deux premiers mois, mais jusqu'à l'échéance des 45 premiers jours, consécutifs ou non, de formation pratique en entreprise effectuée par l'apprenti.

Autrement dit, seuls les temps de présence de l'apprenti dans l'entreprise sont désormais retenus dans le décompte de la période d'essai, alors qu'auparavant les deux mois incluaient le temps passé dans son centre de formation.

Exemple : un apprenti a commencé début septembre et alterne 15 jours de formation et 15 jours en entreprise. Auparavant, sa période d'essai aurait cessé fin octobre alors qu'il n'aurait été présent dans l'entreprise qu'un mois au total. Désormais, sa période d’essai s’achèvera à la mi décembre, soit au bout de trois mois et demi au lieu de deux mois.

Entrée en vigueur

Ces nouvelles dispositions s'appliquent aux contrats d'apprentissage conclus à compter du 19 août 2015.

Source : Art. 53 de la Loi n° 2015-994 du 17 août, J.O. du 18.

 

Fiches pratiques
Modèles de docs

791
fiches

Pour répondre à tous les besoins du gérant de Sarl

Voir toutes les fiches pratiques

240
docs

Pour répondre à tous les besoins du gérant de Sarl

Voir tous les modèles de docs

SARL-info ®

Renseignements juridiques illimités par nos experts au téléphone.

En savoir plus 

Agenda

Votre agenda personnalisé avec alertes

en savoir

Aides

Les TPE n'auront désormais plus "rien à payer" pour leurs apprentis mineurs. Ni charges, ni salaires. Cette mesure, récemment annoncée par le chef de l'Etat, s'ajoute à l'assouplissement de la réglementation relative aux travaux dangereux pouvant être confiés à des jeunes.

Lire la suite
Aides

Cette nouvelle aide, baptisée "aide TPE jeune apprenti", est réservée aux entreprises de moins de 11 salariés qui embauchent un apprenti de moins de 18 ans.

Lire la suite
Aides

Avec effet rétroactif au 1er septembre, la prime de 1000 euros qui sera désormais versée en cas d'embauche d'un apprenti, s'ajoutera à la prime régionale de même montant.

Lire la suite