Un salarié peut contester son licenciement, même après avoir signé le reçu pour solde de tout compte

Ajouter aux favoris

Ainsi vient une nouvelle fois d’en décider la Cour de cassation et, à vrai dire, cette décision n’est pas une surprise.

Signer le reçu pour solde de tout compte n’engage pas le salarié

Le reçu pour solde de tout compte n’est qu’un document sur lequel l’employeur fait l’inventaire des sommes reçues par le salarié lors de son départ de l’entreprise (derniers salaires, primes, indemnités de congés payés, de licenciement, etc.), mais il ne vaut absolument pas renonciation de la part du salarié à faire valoir ses droits s’il s’estime lésé. En particulier, cela ne l’empêche nullement de contester le bien-fondé de son licenciement.
Ajoutons même que cette signature ne vaut pas  plus renonciation à contester le reçu lui-même. La loi donne six mois au salarié (à partir de la date de signature) pour le dénoncer lui aussi le cas échéant.

La (seule) solution

Selon les juges de la Cour suprême, seule une transaction signée après le licenciement et comportant des concessions réciproques peut éventuellement empêcher le salarié d’agir ultérieurement contre son employeur.


Source : Art. L.1234-20 et s. du Code du travail, Cass. soc.  arrêt n° 09-40453 D du 2 février 2011.

Fiches pratiques
Modèles de docs

780
fiches

Pour répondre à tous les besoins du gérant de Sarl

Voir toutes les fiches pratiques

240
docs

Pour répondre à tous les besoins du gérant de Sarl

Voir tous les modèles de docs

SARL-info ®

Renseignements juridiques illimités par nos experts au téléphone.

En savoir plus 

Agenda

Votre agenda personnalisé avec alertes

en savoir