Voiture de société : comment le Gérant peut contester une amende et éviter de perdre des points sur son permis de conduire

Ajouter aux favoris

Lorsqu’une infraction est commise avec une voiture de société et que le conducteur n’a pas été appréhendé sur place, c’est en principe le Gérant qui doit payer l’amende personnellement. Par contre, s’il n’était pas lui-même le conducteur, il peut au moins éviter que des points lui soient retirés sur son permis de conduire.


Les catégories de fiches
Pour répondre à tous vos besoins


Social
Commercial
Economie
Fiscal
Juridique
Aides
Votre statut

SARL-info ®

Renseignements juridiques illimités par nos experts au téléphone.

En savoir plus 

Agenda

Votre agenda personnalisé avec alertes

en savoir


Que ce soit au niveau de la récupération de la TVA, de la déduction des loyers ou des amortissements, l’achat, la location, ou l’acquisition sous contrat de crédit-bail d’une voiture particulière font l’objet de sanctions fiscales importantes pour les sociétés. Et il en est de même désormais pour certains véhicules immatriculés dans le segment N1.

Lire la suite

Lorsque sa société n'a pas opté pour l'impôt sur les sociétés, l’associé-gérant d’une Eurl qui utilise son véhicule personnel pour l’exercice de sa fonction est admis lui aussi à faire prendre en charge les frais correspondants par sa société. Cependant, cette prise en charge est assujettie au respect de certaines conditions fiscales.

Lire la suite

Depuis le 1er janvier 2017, les employeurs sont tenus de révéler l'identité des salariés auteurs d'une infraction au code de la route avec une voiture de société. Voici les modalités pratiques à respecter à ce sujet.

Lire la suite