Social

TPE : plus que quelques semaines pour profiter de l'aide à la première embauche

Ajouter aux favoris

Si vous projetez d'embaucher votre premier salarié prochainement, faites le avant le 31 décembre car passé cette date, vous ne pourrez plus bénéficier de l'aide de 4.000 €.

Il semble en effet que le Gouvernement n'envisage pas de proroger cette aide. On ne peut que le regretter mais c'est ce que laisse entendre un récent communiqué du ministère de l'économie et des finances diffusé cette semaine.

Ce coup de pouce, mis en place depuis juin 2015, s'élève à 4.000 euros (versés sur deux ans à raison de 500 € par trimestre).

Il est réservé aux entreprises qui embauchent un premier salarié en CDI, ou éventuellement en CDD ou en contrat de professionnalisation, mais à condition que leur durée soit au moins égale à six mois.

Vous retrouverez tous les détails sur les conditions et les modalités d'obtention de cette aide dans notre fiche pratique :

Par ailleurs, notons que l'aide à l'embauche PME arrive également à son terme le 31 décembre prochain. Mais le Gouvernement n'ayant rien annoncé à son sujet, peut-être sera-t-elle prorogée...

Cette autre aide s’adresse aux petites et moyennes entreprises de moins de 250 salariés qui embauchent un salarié entre le 18 janvier et le 31 décembre 2016, et dont la rémunération brute est inférieure ou égale au SMIC majoré de 30 % (soit 1.906 € brut par mois pour 35 heures par semaine).

Son montant est également fixé à 4.000 € payables sur deux ans à raison de 500 € par trimestre.

Là encore, vous trouverez tous les détails sur cette aide dans notre fiche pratique :

Source : communiqué Ministère de l'économie et des finances.

Aides

Déjà prolongée de 6 mois une première fois, l'aide à l'embauche PME - jusqu'à 4.000 € par salarié - doit normalement prendre fin le 30 juin prochain.

Lire la suite
Social

Les 4,5 millions de salariés de TPE (entreprises de moins de 11 salariés) vont pouvoir voter pour leur syndicat préféré entre le 28 novembre et le 16 décembre prochain.

Lire la suite
Aides

S'agissant des intérimaires, le CICE bénéfice à l'entreprise d'intérim, mais non à l'entreprise utilisatrice. Interrogé sur la question de savoir si un partage ne pourrait être envisagé, le Gouvernement oppose une fin de non recevoir...

Lire la suite