Aides

Outre-mer : l'Etat débloque 2,3 millions d'euros pour encourager l'embauche du premier salarié

Ajouter aux favoris

Premier volet de la convention « Agir pour l’emploi et la création d’activités dans les départements d’Outre-Mer », signée par l'Etat et la Caisse des dépôts en décembre 2014, cette aide vise à permettre l’accompagnement de 4 000 premiers recrutements sur quatre ans.

Aujourd’hui, près de 100.000 entreprises présentes dans les départements d’outre-mer n'emploient pas de salarié. Elles représentent donc un vivier d'emplois potentiels important et c'est pour les encourager à franchir le pas que l'Etat vient, par l'intermédiaire de la Caisse des dépôts, de débloquer une somme de 2,285 millions d'euros.

Cette somme est destinée à soutenir un réseau d'associations et de plateformes locales qui agissent déjà dans le domaine de la création d'entreprises et dont l'objectif cette fois-ci est d'accompagner ces entreprises dans leur démarche de premier recrutement.

Viennent notamment de signer une convention avec l'Etat dans ce sens les associations suivantes : l’Adie, BGE Réseau, Initiative France et l’Union des Couveuses.

Concrètement, ces associations se sont engagées à :

  • proposer un accompagnement individualisé et adapté aux chefs d’entreprise qui créent leur premier emploi (aide à l’évaluation des besoins de l’entreprise, appui à la gestion administrative du salarié recruté),
  • former et recruter des conseillers sur l’ensemble des DOM,
  • développer une ingénierie financière adaptée aux DOM,
  • mettre en place une communication spécifique destinée aux chefs d’entreprise.

L'objectif est de permettre l’accompagnement de 4.000 premiers recrutements d'ici 2017, soit une moyenne de 1.000 nouveaux emplois par an.

Source :  Ministère des Outre-mer, communiqué du 3 mars 2015.

Fiscal

La loi de programmation relative à l'égalité réelle outre-mer vient d'être promulguée. Elle contient une multitude de mesures de soutien pour les départements d’outre-mer, dont plusieurs mesures fiscales concernant les entreprises.

Lire la suite
Social

Désormais, la visite médicale d'embauche est remplacée par une « visite d’information et de prévention » et, sauf cas particuliers, les visites périodiques devront avoir lieu, non plus tous les deux ans, mais tous les cinq ans.

Lire la suite
Social

Si vous projetez d'embaucher votre premier salarié prochainement, faites le avant le 31 décembre car passé cette date, vous ne pourrez plus bénéficier de l'aide de 4.000 €.

Lire la suite