Votre statut

Gérants majoritaires : le RSI assouplit le cumul gérance-retraite

Ajouter aux favoris

Désormais, un Gérant majoritaire de SARL ou l'associé unique d'une EURL qui remplit les conditions du cumul emploi-retraite libéralisé ou plafonné n'a plus à fournir de justificatif de cessation de son activité.

Le RSI vient en effet de constater que si la production d’un justificatif ou d’une attestation sur l’honneur de cessation de toute activité est exigée pour les salariés qui demande le service de leur pension de retraite, tel ne doit pas être le cas pour les non salariés (entrepreneurs individuels, gérants majoritaires de SARL, gérants associés uniques d'EURL, etc.).

En effet, les non salariés sont autorisés, selon les textes, à maintenir et poursuivre leur activité lorsqu’ils demandent leur retraite.

Aucun régime n’a donc vocation à demander la preuve de la radiation d’un non salarié pour liquider sa retraite. Pas même le RSI !

Désormais donc, si un Gérant majoritaire ou un associé unique d'EURL remplit les conditions du cumul emploi-retraite libéralisé ou plafonné (voir à cet égard notre fiche pratique ci-dessous), il n’a plus à fournir de justificatif de cessation de son activité.

Source : Instruction RSI n° 2016/006 du 11 mai 2016.

Sur le même thème, lire également :


Votre statut

Appelé à disparaître à partir du 1er janvier prochain, le RSI fait le point, au travers d'un document questions-réponses, sur les conséquences immédiates de cette disparition pour ses assurés, tant au niveau du paiement des cotisations que du versement des prestations.

Lire la suite
Votre statut

Le régime fiscal de faveur dont bénéficie actuellement, sous certaines conditions, le Gérant qui cède ses parts pour partir à la retraite, sera en partie modifié à partir du 1er janvier prochain.

Lire la suite
Votre statut

C'est pour ce 9 juin, dernier délai, que les Gérants majoritaires de SARL - ainsi que les associés uniques d'EURL - doivent déposer leur DSI via internet. Tout retard entraîne une majoration de 5 % des cotisations, voire une taxation d'office !

Lire la suite