Fiscal

Franchise de TVA et réel simplifié : les nouveaux seuils de chiffre d'affaires pour 2017

Ajouter aux favoris

Alors qu'ils étaint gelés depuis trois ans, voici les nouveaux seuils de chiffre d'affaires que les entreprises ne devront pas dépasser en 2017 pour continuer à bénéficier du régime de la franchise en base de TVA ou du réel simplifié.

Limites pour la franchise en base

En ce qui concerne les ventes de marchandises, les ventes à consommer sur place et les prestations d’hébergement, le seuil légal d’application de la franchise en base est porté en 2017 à 82.800 € (au lieu de 82.200 €), et le seuil de tolérance  à 91.000 € (au lieu de 90.300 €).

Pour les prestations de services, le seuil légal est porté à 33.200 € (au lieu de 32.900 €), et le seuil de tolérance à 35.200 € (au lieu de 34.900 €).

En pratique, si vos recettes excèdent 91.000 € en 2017 (ou 35.200 € pour les prestations de services), votre société sera assujettie à la TVA à compter du 1er jour du mois de ce dépassement.

Remarque : 82.800 € pour les ventes de marchandises, et 33.200 € pour les prestataires de services sont également les nouveaux seuils de chiffre d'affaires qui sont désormais applicables aux micro-entreprises (inclus les auto-entrepreneurs).

Limites pour le régime du réel simplifié

Les limites de chiffre d’affaires à ne pas franchir pour continuer à bénéficier du régime simplifié d’imposition sont également relevées et s'établissent pour 2017 à :

  • 789.000 € (au lieu de 783.000 €) pour les activités de ventes de marchandises, ventes à consommer sur place et prestations d’hébergement ;
  • 238.000 € (au lieu de 236.000 €) pour les prestations de service

En pratique, si votre chiffre d'affaires dépasse, selon le cas, 789.000 € ou 238.000 € en 2017, votre société passera au régime du réel normal à compter du 1er janvier 2018.

Source :Loi de finances pour 2017, J.O. du 30 décembre 2016.

Sur le même thème, lire également :

Fiches pratiques
Modèles de docs

SARL-info ®

Renseignements juridiques illimités par nos experts au téléphone.

En savoir plus 

Agenda

Votre agenda personnalisé avec alertes

en savoir

Fiscal

En plus de la vérification de comptabilité proprement dite, le classique « contrôle fiscal », le fisc dispose désormais d'un nouveau droit de contrôle au sein des entreprises qui déposent une demande de remboursement d'un crédit de TVA.

Lire la suite
Fiscal

L'administration a apporté cet été de nouvelles précisions sur l'obligation pour les entreprises d'utiliser des logiciels ou des systèmes de caisse sécurisés à partir du 1er janvier 2018, notamment en ce qui concerne et les matériels visés et les entreprises concernées.

Lire la suite
Fiscal

Voici les taux de change à utiliser pour la conversion des factures reçues en septembre 2017 et pour la DEB ou pour la Déclaration Européenne de Services à déposer en octobre.

Lire la suite