Social

BTP : nouvelle hausse de la cotisation chômage-intempéries au 1er octobre 2013

Ajouter aux favoris

Sale temps ! Par suite d'une série exceptionnelle d’aléas météorologiques, qui a provoqué un cumul d’exercices déficitaires, la cotisation chômage-intempéries due par les entreprises du BTP augmente une nouvelle fois à compter de ce mois d'octobre.

Après plusieurs années marquées par des aléas climatiques aux effets exceptionnellement lourds pour le régime de chômage intempéries du BTP, ce dernier a de nouveau clôturé son exercice avec un résultat déficitaire (pour la cinquième fois consécutive !).

C'est la raison pour laquelle, afin de garantir sa pérennité, les partenaires sociaux ont décidé de procéder à une nouvelle hausse des cotisations chômage-intempéries à compter de ce mois d'octobre 2013. Celles-ci s'établissent désormais comme suit :

  • 1,37 % (au lieu de 1,14 %) pour le gros œuvre et les travaux publics ;
  • 0,31 % (au lieu de 0,26 %) pour les autres activités

Par contre, le montant de l'abattement forfaitaire qui doit être déduit de la masse salariale pour déterminer le montant des cotisations ci-dessus, n'est pas modifié pour le moment. Il reste donc égal à 75.204 €.

Source : communiqué CIBTP du 26 septembre 2013.

Pour approfondir, lire également notre fiche pratique :

Fiches pratiques
Modèles de docs

SARL-info ®

Renseignements juridiques illimités par nos experts au téléphone.

En savoir plus 

Agenda

Votre agenda personnalisé avec alertes

en savoir

Social

Le CICE va voir son taux baisser de 7 % à 6 % pour les salaires versés en 2018 et sera supprimé en 2019. Cependant, il sera remplacé à compter de cette date par un allègement de cotisations patronales.

Lire la suite
Votre statut

Le gouvernement a dévoilé hier ses mesures fiscales et sociales en faveur des non salariés, entre autres les Gérants majoritaires de SARL et d'EURL.

Lire la suite
Social

Le ministère de l'économie a confirmé cet été que l'augmentation de 1,7 point de la CSG interviendrait bien à compter du 1er janvier 2018. Par contre, la suppression corrélative des cotisations d'assurance maladie et d'assurance chômage sera répartie sur l'année.

Lire la suite